Le lauréat 2013

L​a Bouse de perfectionnement professionnel pour jeune artiste jurassien a été décernée à

Nathan Stornetta, compositeur de musiques de films 

Nathan Stornetta est né dans le Jura et après avoir effectué son école primaire et la première partie de son école secondaire à Bassecourt, il s’en va au Collège de Delémont pour deux ans, en filière « Sports/Arts/Etudes », avant de suivre les cours du Lycée cantonal à Porrentruy, où il obtient son diplôme de maturité. Ensuite, il fréquente le Conservatoire de Lausanne et, de 2010 à 2012, il étudie au Royal Collège of Music de Londres, où il a obtenu son diplôme de master en composition musicale pour l’image, avec mention « excellence » (Overall Distinction).

Très jeune, Nathan s'adonne à la musique, à commencer par la batterie puis le piano, notamment dans le cadre de l'EJCM. Au Lycée cantonal, il passera sa maturité en suivant l'option spécifique "musique". Actuellement, il a fait de la composition de musique de films son occupation professionnelle, à Londres où il est resté après son Master, et où il travaille comme assistant d'un des grands maîtres anglo-américains de la composition de musique de films. Il s'est rapidement distingué dans ce domaine, au point d'être nominé, en septembre dernier, parmi une centaine de concurrents de 25 pays, pour un concours international de musique de films à Zurich, comme seul Suisse avec un Brésilien, un Français, un Allemand et un Australien.

Très jeune, Nathan s'adonne à la musique, à commencer par la batterie puis le piano, notamment dans le cadre de l'EJCM. Au Lycée cantonal, il passera sa maturité en suivant l'option spécifique "musique". Actuellement, il a fait de la composition de musique de films son occupation professionnelle, à Londres où il est resté après son Master, et où il travaille comme assistant d'un des grands maîtres anglo-américains de la composition de musique de films. Il s'est rapidement distingué dans ce domaine, au point d'être nominé, en septembre dernier, parmi une centaine de concurrents de 25 pays, pour un concours international de musique de films à Zurich, comme seul Suisse avec un Brésilien, un Français, un Allemand et un Australien.

Le projet de Nathan Stornetta, consiste à mettre à profit sa période d'assistanat à temps partiel, à Londres, pour se perfectionner dans la composition de musiques de films au contact des plus grands spécialistes en la matière, des personnalités d'envergure internationale qui sont disposées à lui donner des cours personnalisés. Il s'agit donc pour lui de suivre l'enseignement de Ken Hesketh en orchestration classique, de Jeff Atmajian en orchestration spécifique pour la musique de film (d'où des contacts avec Hollywood), de Andrew Cotte en matière d'arrangements de jazz et de John Wilson en direction d'orchestre. Pour la composition de musique de films, il s'agit d'être éclectique, polyvalent, réactif. Nathan Stornetta le confirme:

"En musique de film, l'exercice de style fait sa loi. Un film est une œuvre d'art à part entière avec une identité propre. Chaque réalisateur a une idée précise de ce qu'il aimerait voir et entendre et court après une vision originale de son film jusqu'au tout dernier jour avant la première présentation officielle. Cette vision de l'originalité requiert du compositeur qu'il soit capable de tout et très vite. Le réalisateur donne des références de styles musicaux, d'époques et de périodes, des références de films déjà sortis, etc. Le compositeur le plus demandé est celui qui peut cocher toutes les cases, sans jamais avoir à refuser de projet par crainte de l'inconnu ou d'une maîtrise insuffisante du style ou de la technologie exigés par l'envie de la production et/ou du réalisateur".​

Evidemment, les cours qu'entend suivre M. Stornetta sont onéreux. Il s'agit, non pas d'une formation dans une école, mais d'une formation personnalisée, sur mesure. Mais le Conseil de fondation a été convaincu du fait qu'une telle formation est le gage de la poursuite de la trajectoire de M. Stornetta vers les plus hauts sommets de son art, au plan international où il commence d'ores et déjà à se situer. C'est en considération de tout cela qu'il a été décidé de lui remettre la Bourse Anne et Robert Bloch pour le perfectionnement d'un jeune artiste du Jura.