Le Lauréat 2014

La Bourse de perfectionnement professionnel pour jeune artiste jurassien a été décernée à 

Pablo Jakob, écrivain-dramaturge

Pablo Jakob

Pablo Jakob est né en 1990 à Delémont, où il a passé ses années de prime jeunesse. Depuis 2006, il est légalement domicilié à Courtételle. Après avoir obtenu un CFC d'employé de commerce, et suivant une inclination précoce, il a fréquenté, à Bienne, les cours de l'Institut littéraire suisse, filière de la Haute Ecole des arts du canton de Berne. Il vient d'y obtenir son bachelor en écriture littéraire. C'est au cours de cette période de formation qu'il s'est orienté vers la composition littéraire pour le théâtre, vers l'écriture dramatique. Dans cet élan, il a tenté sa chance auprès de l'Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre (en abrégé ENSATT), à Lyon, où il vient d'être reçu. Cet établissement propose de multiples formations de type bachelor et master dans les domaines de l'art et des techniques du théâtre, dont une filière "écrivain-dramaturge" qui est celle de M. Jakob. Des grands noms de la scène ont passé par cette Ecole, de Charles Aznavour à Annie Girardot en passant par Michel Serrault, Juliette Gréco, Isabelle Huppert et même Guy Bedos. C'est dire que M. Pablo Jakob a d'illustres devanciers.

Mais il est intéressant de savoir comment il est arrivé en cet établissement lyonnais et en quoi consiste le projet qu'il entend y réaliser. Le mieux pour cela est de vous lire un extrait de son dossier de candidature:

L'écriture a pris une place majeure dans ma vie. Cela fait déjà quelques années que j'écris de manière régulière, presque tous les jours. Mon Bachelor à l'Institut littéraire suisse m'a permis de développer mon univers, de trouver des thèmes qui me tiennent à coeur et de m'habituer à une discipline de travail, ce qui est une tâche complexe et assidue pour le jeune auteur.

Lorsque j'ai envoyé ma candidature à l'ENSATT, je n'avais pas grand espoir d'être retenu. Le concours d'admission est en effet très sélectif. Plusieurs centaines de dossiers pour au final seulement six places. J'ai été retenu pour le deuxième tour du concours d'admission et celui-ci n'est pas simple puisque le jury demande aux candidats d'écrire en très peu de temps un drame bref sous contrainte, texte sur lequel le candidat sera évalué lors de l'entretien final.

Après une semaine intensive de travail sur ce texte de commande, je me suis rendu à Lyon pour y passer l'entretien final. J'ai eu le grand bonheur d'apprendre le lendemain que j'étais retenu pour le Master.

Le parcours écrivain-dramaturge représente pour moi une chance exceptionnelle. J'écris depuis peu pour le théâtre mais c'est une conviction qui grandit de jour en jour et mon admission à l'ENSATT en est la récompense. Ce Master me donne la possibilité de me concentrer durant trois ans sur l'écriture dramatique et de côtoyer un grand nombre de professionnels du théâtre, de tous les horizons. Il m'offre également la chance de voir mes textes mis en scène, joués et agencés par les autres élèves de l'école, en formation dans des secteurs différents du théâtre.

Les formations prodiguées par l'ENSATT, de type Bachelor ou Master, sont également précieuses puisque l'école s'engage de manière active à l'insertion professionnelle de ses étudiants en favorisant la rencontre avec des responsables de compagnies ou de lieux de production. Elle s'attache également à favoriser le travail artistique de ses anciens étudiants en participant à la structuration de leur premier projet professionnel.

Evidemment, les cours à l'ENSATT sont onéreux. Le Conseil de fondation a été convaincu du fait qu'une telle formation est le gage de la poursuite de la trajectoire littéraire de M. Pablo Jakob. Il a été d'autant plus séduit par cette candidature qu'elle permet de mettre en exergue, pour la première fois, le domaine littéraire. C'est en considération de tout cela qu'il a été décidé de lui remettre la Bourse Anne et Robert Bloch pour le perfectionnement d'un jeune artiste du Jura. J'invite dès lors M. le président de la FARB, Me Pierre Boillat, à procéder à la remise officielle de ce Prix, non sans souhaiter à M. Pablo Jakob plein succès dans sa carrière littéraire.