Léonie Renaud - Nicolas Farine

Concert
Organisateur
Fondation FARB
Date
samedi 03 novembre 2018, 20:00
Lieu
Auditorium

Léonie Renaud, lauréate de la Bourse de perfectionnement professionnel de la FARB en 2012 pour suivre des cours de chant lyrique au CNIPAL (Centre national d'insertion professionnelle des artistes lyriques) à Marseille.

Nicolas Farine, lauréat de la première Bourse de perfectionnement professionnel de la FARB en 1997 pour suivre des cours de chef d'orchestre. 

La soprano suisse Léonie Renaud obtient un diplôme de piano à l’HEMU de Lausanne. Elle poursuit ses études de chant à la Hochschule der Künste Berne où elle obtient un Master Performance avec félicitations du jury, dans la classe de Janet Perry. Durant ses études, elle est lauréate de nombreuses bourses et fondations et grâce à la FARB, elle participe pendant la saison 2012-2013 comme soliste au CNIPAL à Marseille. Elle bénéficie de l’apport artistique de personnalités telles qu’Edith Mathis, Patricia Petibon.

Elle remporte un prix spécial au Concours International de Spoleto et le 3e Prix au Paris Opera Awards. En 2017, elle est finaliste du Concours International de Clermont-Ferrand.

Elle participe à plusieurs festivals dont Saoût chante Mozart dans l’Enlèvement au Sérail, Murten Classics  dans la 4e de Mahler et Orfeo ed Euridice, le Festival de Besançon dans le Stabat Mater de Dvorak ainsi qu’au Festival du Méjan à Arles dans des œuvres de Lizst et Schubert accompagnée par Marie-Josèphe Jude.

En 2017, elle interprète Sophie dans Werther aux opéras de Metz, Massy et Reims, production diffusée sur France 3. Elle est Maria Luisa La Belle de Cadix et Pauline La Vie parisienne à l’Opéra de Lausanne. Au Grand Théâtre de Shanghai, elle incarne Marie La Fille du Régiment aux côtés d’Alessandro Corbelli dans une mise en scène de Guy Montavon. Elle fait ses débuts à la Tonhalle de Zurich, dans Le Laudi d’Hermann Suter et y donne un récital Belle Epoque avec des œuvres de Hahn, Debussy et Messager.

Ses derniers engagements l’ont emmenée à Montréal pour une série de concerts lyriques. Elle vient d’interpréter les Nuits d’été Berlioz avec le Sinfonietta de Lausanne sous la direction de Theodor Guschlabuer, et fera ses débuts au Bregenzer Festpiele (Autriche) dans Frasquita Carmen. La saison 2018-2019 la conduira notamment à l’Opéra National de Lorraine à Nancy dans La Belle Hélène ainsi qu’à l’Opéra de Metz pour Orphée et Eurydice.

“A la tête du nouvel ensemble contemporain, Nicolas Farine accomplit un travail remarquable de lisibilité et de précision, proposant un écrin orchestral d’une grande subtilité et richesse de coloris, tout en soutenant constamment les voix.“
Opéra Magazine, mars 2013 T. Guyenne.
Au sujet de la Rose blanche à Nantes
 
“(…) La sérénade pour cordes de Tchaikovsky est menée avec un souffle et un lyrisme jamais larmoyant par Nicolas Farine, qui obtient le meilleur de sa formation“ (l’Orchestre international de Genève)
Concertclassic.com, août 2013  A. Cochard
 
“AMOK sublime la beauté du Mal à l’Opéra de Reims. (…) une date qu’il ne fallait pas louper“
Olyrix, février 2016  Charlotte Saintoin
 
“A la tête des quatorze musiciens de l'Ensemble NKM Berlin, le chef Nicolas Farine se montre attentif à tous les détails de cette partition souvent complexe.“
ForumOpera.com. février 2016 Laurent Bury
 

Le chef d’orchestre et pianiste Nicolas Farine est fondateur et co-directeur artistique de Jeune Opéra Compagnie. Il a été directeur musical adjoint de l’Ensemble vocal de Lausanne jusqu’à récemment et il vient de reprendre la direction du site de Lausanne de l’HEMU (Haute Ecole de Musique). Il est aussi responsable du Grand Chœur de la HEM de Genève et Neuchâtel.

D’abord pianiste et trompettiste, formé dans le canton de Neuchâtel puis à l’Université de Montréal où il a obtenu un doctorat, Nicolas Farine s’est perfectionné en direction d’orchestre aux États-Unis, au Canada et en Autriche.

Il s’est produit en Europe, en Russie ainsi qu’en Amérique du Nord et du Sud, dirigeant entre autres L’Orchestre National de la Radio Roumaine, la Philharmonie Nationale d’Ukraine, l’Orchestre de Besançon Franche-Comté, l’Ensemble Symphonique de Neuchâtel et l’Orchestre international de Genève.  Il se produit avec Julia Migenes, Nemanja Radulovic et Jean-Marc Luisada entre autres.

Egalement passionné d’opéra, Il dirige Faust de Gounod, La Finta Semplice et Bastien-Bastienne de Mozart, Orfeo ed Euridice de Glück, die Weisse Rose de Zimmermann,  Acis and Galatea de Haendel, Dido and Aeneas et King Arthur de Purcell, Dreigroschenoper de Weill, Gulliver et Morceau de Nuit (créations) de Cattin. Sa production “Pierrot lunaire cabaret 30“, avec Julia Migenes, a été présentée à l’Opéra National de Bordeaux et au théâtre d’Antibes. “Die Weisse Rose“ de U. Zimmermann, qu’il créé en Suisse a reçu tous les éloges de la presse et du compositeur après sa reprise à l’opéra de Nantes et d’Angers en 2013 et lors de sa récente reprise à l’opéra National de Lorraine (Nancy). Ce spectacle a été filmé et diffusé par Arte.

Il est très concerné par les musiques actuelles et est vice-président de la Société suisse de musique contemporaine. Il a créé en tant que chef d’orchestre une vingtaine d’œuvres pour orchestre symphonique.

Réservation

Concert du 16 septembre 2018

Remplissez les champs du formulaire

Captcha